[Live Report ] – 12/05 – METALLICA + GHOST + BOKASSA au Stade De France– par Jérôme.

12/05 – METALLICA + GHOST + BOKASSA au Stade De France – On a attendu que le set de Bokassa soit terminé pour entrer dans le Stade France, nous avions donné la veille pour un set complet au 1999 et ce n’était pas la peine de remettre ça, surtout dans un stade. 😉 

Après une petite demie heure d’attente, Ghost monte sur scène pour un concert sympa mais franchement le fait que ce soit en plein air et en plein jour ça enlève 50% de l’intérêt au groupe, selon moi.

Après musicalement c’est toujours pareil, ce groupe divise beaucoup le public, il y a ceux qui aiment et ceux qui n’accrochent pas, mais franchement c’était pas mal même si c’était loin d’être aussi bon qu’au Zénith forcément.

Ensuite après un changement de plateau qui s’éternise un peu et un quart d’heure de retard, les «Four Horsemen» montent sur scène pour un concert remarquable de 2h20.

Bon en terme de scène il n’y a rien eu d’extraordinaire mais avec les écrans c’était sympa et au niveau de la setlist il y aurait à redire sur le choix des 18 titres mais enfin c’était un bon compromis entre le dernier album et les autres (5 titres du «Black Album», 4 titres de «Hardwired… To Self-Destruct», 3 titres de «Ride The Lightning», 2 titres de «Master Of Puppets», 1 titre de «…And Justice For All», 1 titre de «Kill’em All», 1 titre de «Reload» et 1 titre de «St. Anger». Le moment gênant du concert sera quand même avec Kirk et Rob reprenant «Ma Gueule» de Johnny Hallyday… 😉

Sinon globalement c’était très bon même si cette fois, et pour la première fois d’ailleurs, j’ai trouvé que le groupe avait pris un petit coup de vieux.

Autant sur album depuis presque 30 ans on aurait à y redire autant sur scène Metallica a toujours tout arraché et là pour la première fois j’ai trouvé que le groupe était très légèrement en dedans. Après c’était peut-être parce que c’était en plein air car lors de leur dernier passage à Bercy le groupe avait été énormissime.

Le moment d’émotion du concert pour moi c’est quand James pose les mains sur sa guitare et nous montre en gros plan les deux faces de son médiator.

En tout cas ce qui est certain c’est que presque 40 ans après son début, le groupe montre qu’il est toujours là, bien vivant, et que peu de groupes de Metal peuvent prétendre avoir atteint ce niveau et y rester aussi longtemps. Il n’y a rien à dire, en 2019, les Mets rules !

Setlist:

The Ecstasy of Gold
(Ennio Morricone song)
Hardwired Intro
Hardwired
The Memory Remains
(with extended outro)
Ride the Lightning
The God that Failed
The Unforgiven
Here Comes Revenge
Moth Into Flame
Sad but True
Welcome Home (Sanitarium)
(followed by Kirk & Rob’s… more )
Frantic
One
Master of Puppets
For Whom the Bell Tolls
Creeping Death
Seek & Destroy

Encore:
Spit Out the Bone
Nothing Else Matters
Enter Sandman
(with ‘The Frayed Ends of Sanity’ outro)

@Jérôme

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Get The Vinylestimes APP !

Créer votre programme sur Radio King !