Sandinista ! The Clash fait sa révolution par Vincent Brunner.

C’est les vacances est quoi de mieux qu’un peu de lecture !

En 1980, The Clash choisit l’aventure et l’exploration. Alors que son dernier disque, London Calling, est considéré comme l’équivalent du Blonde on Blonde de Dylan ou du White Album des Beatles, il se lance dans un pari fou : un triple album, riche de 36 morceaux qui vont lui permettre de fondre toutes ses influences, passées, présentes et mêmes futures. 

Rockabilly, funk, gospel, disco, rap, dub et même electro se télescopent. Le Studio 54 et la révolution au Nicaragua servent de sources d’inspirations. Les musiciens s’inspirent de l’air de la Nouvelle-Orléans comme de… Marx et Engels ! Mouvementée et pleine d’imprévus, la conception du disque ressemble à un roman.

Sorti à la fin de l’année 1980, Sandinista ! déconcerte.

Avec le temps, ces 144 minutes seront reconnues comme un long-métrage sonore sans équivalent, une œuvre prospective annonçant tous les métissages musicaux à venir.

Désormais, The Clash signera des tubes mais il ne jouira plus jamais de la même liberté…

La collection A Day In The Life propose une autre vision des livres sur la musique à travers le récit d’une journée particulière.

Tout savoir sur Vincent Brunner.

Pour plus d’informations sur le livre , c’est sur le Castor Astral.

Bonne lecture.

@Olivier

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

Get The Vinylestimes APP !

Créer votre programme sur Radio King !