[Live Report] – 17/09 – RAIMESFEST (Journée 2) à Raismes – par Jérôme.

17/09 – RAIMESFEST (Journée 2) à Raismes – Bon, superbe journée hier mais avec la fatigue je vais faire une bafouille express sur chaque groupe.

– Petite pause BK à l’heure de déjeuner avant d’aller sur le site du festival donc nous n’avons pas vu le premier groupe qui d’après ce que l’on m’a dit n’a finalement pas été Octane mais Freakshow.


– MASSIVE : Pour nous la journée débutait avec les australiens de Massive et leur Hard Rock / Rock n’ Roll. Le groupe avait sorti deux albums en 2014 (“Full Throttle”) et 2016 (“Destination Somewhere”) mais il revient en cette année 2019 avec un nouvel album “Rebuild Destroy”. C’était bien sympa et parfait pour débuter cette grosse journée musicale.


– AARON BUCHANAN & THE CULT CLASSICS : C’est ma grosse découverte de la journée et j’ai beaucoup apprécié. J’avais écouté l’album du groupe “The Man With Stars On His Knees” sortie cette année juste avant de venir et j’avais bien accroché et en live le groupe ne m’a pas déplu non plus bien au contraire.

Ca bouge bien, Aaron Buchanan l’ancien frontman de Heaven’s Basement est un super chanteur et il est au top, sachant se mettre le public dans la poche, musicalement c’est très bon, bref c’était un super concert. Certains parlent d’un mélange entre Soundgarden et Muse, bon je ne sais pas du tout si c’est ça mais en tout cas il y un un côté Grunge notamment dans la voix, définitivement, mais sans que ce soit un groupe de Post-Grunge non plus, loin de là. C’était très chouette !


– TOKYO BLADE : J’ai trouvé le set très moyen, c’est un peu la déception de la journée car le groupe sans être mauvais n’a pas été fantastique, à l’image de son backdrop très moche. D’abord le chanteur Alan Marsh s’agrippait à son micro et semblait lire les paroles de ses chansons qu’il connait depuis 35 ans et puis sur scène d’une manière générale le groupe de N.WO.B.H.M. a été très moyen.

Le comble c’est qu’il a quitté la scène avec presque un quart d’heure d’avance donc on a dû leur dire quelque chose et les gars sont revenu faire un neuvième titre, mais quand tu n’es même pas capable de jouer le temps qu’il t’es imparti, déjà c’est le truc qui m’agace beaucoup. Après les titres sont là, j’ai donc été content de voir Tokyo Blade et de les entendre quand même.


– ELECTRIC BOYS : C’est le groupe que j’étais venu voir en top priorité car la dernière fois ce devait être en Suède au début des années 2000. J’adore ce groupe et le nouvel album “The Ghost Ward Diaries” sorti en fin d’année dernière est excellent. Conny Bloom est un super musicien et avec ses comparses ils ont délivré l’un des meilleurs concerts de la journée. Ce mélange Hard Rock / Funk Rock / Funk Metal / Glam Metal est imparable tout comme le sont donc les trois premiers albums du groupe “Funk-o-Metal Carpet Ride” (1989), “Groovus Maximus” (1992) et “Freewheelin” (1994).


– PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS : Suite à un souci d’avion les compatriotes d’Electric Boys de The Night Flight Orchestra ne pouvant pas être sur le lieu du site dans l’instant c’est finalement Phil Campbell & The Bastard Sons qui a joué à la place, avec un retard de trois quart d’heure sur le planning qui perdurera jusqu’à la fin de la journée, ne pouvant pas être rattrapé.

Je ne sais pas pourquoi l’organisation n’a pas fait jouer Alive & Dangerous qui devait suivre puis Leprous et enfin Phil Campbell & The Bastards Sons, avant de mettre à la fin The Night Flight Orchestra en séance de rattrapage mais bon ça s’est passé comme ça. Du coup ce groupe qui devait être la tête d’affiche s’est retrouvé à jouer vers 18h00.

Les gars ont été très bon, je venais de les voir il y a trois semaines au Golden Age Rock Festival à Liège mais bon perso j’aime bien ce groupe donc ça ne m’a pas déplu de les revoir, même si on est très loin de Motörhead. Outre les titres du groupe on a eu le droit comme d’habitude à des titres de l’album solo de Phil qui sortira le mois prochain, à la reprise de “Silver Machine” d’Hawkwind et aux reprises de Ramones et Motörhead.


– Brian Downey’s ALIVE & DANGEROUS : Très bon concert de Thin Lizzy, enfin du batteur de Thin Lizzy Brian Downey, qui est le seul a avoir été dans le groupe du début à la fin avec Phil Lynott, c’est à dire de 1969 à 1983, et de très bons musiciens pour l’accompagner et faire revivre un Thin Lizzy plus 70’s, plus authentique à ce que c’était peut-être par rapport au Thin Lizzy de Scott Gorham qui deviendra Black Star Riders.

C’est toujours magique de réentendre tous ces titres. En plus le nouveau bassiste/chanteur fait bien le job. Très bon moment !

– LEPROUS : Dès le premier titre je me suis demandé ce qu’était cette voix. J’avais déjà vu le groupe en live mais je ne me souvenais pas du tout de ça. Je pensais que j’appréciais Leprous, tant sur albums que sur scène, mais là hier soir j’ai détesté au possible. Je me suis barré plus loin et j’ai dû supporter tout le concert. La bonne nouvelle c’est qu’il me semble que le groupe n’a joué q’une heure au lieu de 1h15.

Il faut que je me réécoute ce groupe mais là c’était juste un cauchemar. Cette voix est insupportable. Je ne comprend pas pourquoi les organisateurs veulent toujours mettre un groupe de Prog sur les affiches alors que tous les autres groupes n’ont rien à voir.


– THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA ; Enorme concert de ce groupe magique qui nous refait vivre la période A.O.R. de la fin des 70’s début des 80’s. On pense à Toto, Kansas, Boston, et tous ces groupes. Tout le monde était là, huit sur scène avec nos deux hôtesses de l’air. Avec six heures de retard le groupe nous a comblé avec un très bon concert d’une bonne heure qui s’est terminé du coup à minuit passé.

Voir Sharlee D’Angelo en costard blanc c’est toujours rigolo. En revanche le claviériste n’était pas celui de d’habitude. Le groupe qui a déjà quatre albums à son actif “Internal Affairs” (2012), “Skyline Whispers” (2015), “Amber Galactic” (2017) et “Sometimes The World Ain’t Enough” (2018), devrait sortir un nouvel album. A tous les amoureux de Hard Rock / Funk Rock / Progressive Rock / A.O.R. qui ne connaissent pas encore ce groupe, allez le découvrir c’est vraiment trop bon.

Même si vous n’êtes pas fan de Soilwork ou Arch Enemy pas d’inquiétudes pour vous, le groupe ne fait pas dans le Metal Extrême même si les musiciens en viennent mais dans une musique qui a marqué une époque et c’est avec grand plaisir que l’on s’y replonge grâce au talent d’un groupe tel que The Night Flight Orchestra.


Pour conclure super journée au Raimesfest, la dernière fois que j’étais venu c’était en 2014 je pense mais pourtant chaque année l’affiche me donne envie et je dois dire que ce fest est bien agréable, à taille humaine, et que l’on y retrouve beaucoup de têtes connues.

@Jérôme

La page de Jérôme.


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.8 / 5. Vote count: 5

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !