24 Juin 2008 – Motley Crue sort l’album “Saints of Los Angeles” Le commentaire du Doc.

Saints of Los Angeles est le 10ᵉ album studio du groupe de hard rock américain Mötley Crüe. Il est paru le 24 juin 2008 sur le label Mötley Records et a été produit par James Michael.

Le commentaire du Doc:

Depuis leur dernier grand succès, Dr. Feelgood en 1989, les fans de Mötley Crüe ont enduré d’innombrables albums live, des collections de “grands succès”, des rééditions et des coffrets de faces B, un disque avec John Corabi au chant, un autre avec Randy Castillo derrière la batterie et un autre encore avec le line-up original qui a coulé sans laisser de trace (Generation Swine en 1997).

La production la plus réussie du groupe dans les années qui ont suivi est son autobiographie, The Dirt, une histoire tellement imprégnée de sexe, de drogue et de rock & roll .

Ce livre est à l’origine de Saints of Los Angeles, le premier disque à présenter la formation originale du groupe depuis Swine, et c’est un retour en forme bienvenue – quoique irrégulier – pour ces mécréants vieillissants.

Les Crüe sont à leur meilleur lorsqu’ils exploitent le glamour maniaque et punk du Sunset Strip, un groupe pré-saturé du milieu des années 80, qu’ils retrouvent sur le premier morceau “Face Down in the Dirt”, avec une intro inspirée de Shout at the Devil-era, “In the Beginning”.

“Down at the Whisky” fait écho aux excès de Girls, Girls, Girls de la côte ouest, en réussissant à faire preuve de nostalgie et de sournoiserie tout en résumant consciencieusement l’ascension du groupe, des farceurs locaux aux bad boys internationaux, tandis que le titre percutant, bien qu’un peu forcé, réussit à susciter le genre de bravade qui a fait exploser la poitrine et a donné naissance à certains des meilleurs hymnes métalliques de la fin des années 80.

Comme pour tous les albums de Crüe, les choses commencent à se gâter à mi-chemin, et bien que les performances et les sujets soient aussi rauques et sadiques que le livre sur lequel ils sont basés, tout cela est un peu trop déséquilibré. Ce disque reste un bon retour aux sources !




– Vince Neil (chant)
– Mick Mars (guitare)
– Nikki Sixx (basse)
– Tommy Lee (batterie)

1. L.a.m.f.
2. Face Down In The Dirt
3. What’s It Gonna Take
4. Down At The Whisky
5. Saints Of Los Angeles
6. Mutherfucker Of The Year
7. The Animal In Me
8. Welcome To The Machine
9. Just Another Psycho
10. Chicks = Trouble
11. This Ain’t A Love Song
12. White Trash Circus
13. Goin’ Out Swingin’

Stay Tuned

@Olivier


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 11

No votes so far! Be the first to rate this post.

Envoi
User Review
5 (2 votes)

Get The Vinylestimes APP !