16 Juillet 2001 – Judas Priest sort l’album “Demolition”

Demolition est le quatorzième album studio de Judas Priest sorti le 16 juillet 2001. Il s’agit du second album avec Tim Owens au chant.

Après quelques mois de discrétion absolue (le dernier disque datant de 1998… qui plus est un live), c’est un Demolition à la pochette pas terrible qui déboule dans les bacs à disques. 

Le commentaire du Doc:

Deuxième sortie en studio avec “Ripper” Owens, Demolition est un album intriguant. A l’écoute de celui-ci, on regrette parfois qu’ils n’aient pas choisi un autre nom que Judas Priest.

La raison est que, bien que cet album soit très fort, il ne s’inscrit pas vraiment dans le son historique du groupe. Il semble qu’un tout nouveau groupe aurait pu le sortir.

Une telle distinction semble presque mériter un nom de groupe différent. Il y a des moments où l’on se sent comme un vieux prêtre, mais la texture générale est plus dure et plus moderne.

Parfois, Owens ressemble à Rob Halford (écoutez le premier couplet de “Blood Suckers”), mais il travaille vraiment à se forger sa propre identité.

Si vous êtes un fan du classique Priest, vous devriez peut-être écouter celui-ci en premier, mais si vous êtes un fan de dark metal plus moderne, n’hésitez pas à le prendre.


– Tim Owens (chant)
– K.k Downing (guitare)
– Glenn Tipton (guitare)
– Ian Hill (basse)
– Scott Travis (batterie)


1. Machine Man
2. One On One
3. Hell Is Home
4. Jekyll And Hyde
5. Close To You
6. Devil Digger
7. Bloodsuckers
8. In Between
9. Feed On Me
10. Subterfuge
11. Lost And Found
12. Cyberface
13. Metal Messiah

Stay Tuned

@Doc Olivier


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Get The Vinylestimes APP !