17 Juillet 1982 – Judas Priest sort l’album “Screaming For Vengeance”

Screaming for Vengeance est le huitième album studio du groupe de heavy metal anglais Judas Priest. Il est sorti le 17 juillet 1982 sur le label CBS Records et fut produit par Tom Allom.

Le commentaire du Doc.

Judas Priest a rebondi du point d’entrée chancelant avec Screaming for Vengeance, sans doute l’album le plus fort de leur période commerciale du début des années 80. S’étant un peu trop éloigné du hard rock simpliste, Vengeance a vu le groupe se recentrer sur le heavy metal et atteindre un meilleur équilibre entre commercial et créativité.

Les résultats étaient accrocheurs et accessibles, mais plus percutants, et sans les calculs maladroits qui ont caractérisé les moments les plus faibles des deux prédécesseurs de l’album.

En fin de compte, Screaming for Vengeance se tient mieux que l’indéniable British Steel, tant sur le plan thématique que musical.

Les traces de boogie qui subsistent ont été effacées, et les paroles retournent à l’obscurité et à la menace qui ont donné au groupe son caractère mystique.

Bien sûr, si vous vous arrêtez pour lire les paroles, toutes les références aux démons, aux diables et aux monstres peuvent sembler un peu gratuites, mais la musique est si forte ici qu’il n’y a tout simplement pas de coutures apparentes.

Même le remplissage occasionnel est plus métallique cette fois-ci – au lieu de la rébellion adolescente banale, les auditeurs reçoivent le thème S&M “Pain and Pleasure”. En fait, “Pain and Pleasure” et “Fever” sont les deux seules chansons qui n’ont jamais été présentées dans une rétrospective de groupe, ce qui devrait vous dire que les compositions de Priest sont peut-être les meilleures jamais écrites.

Les grooves mid tempo qui ont animé British Steel sont ici en pleine force sur le morceau phare du groupe, “You’ve Got Another Thing Comin'” (leur seul single américain), ainsi que “Bloodstone”, “Devil’s Child” et le single injustement oublié “(Take These) Chains”, tous uniformément excellents.

Mais l’accent est presque aussi mis sur le headbanging uptempo, grâce au classique “The Hellion/Electric Eye”, au formidable morceau de l’album “Riding on the Wind” et au titre incroyablement rapide, qui est le plus proche du thrash metal qu’ils aient jamais connu (au moins dans les années 80).

Malgré un faux pas d’un album entre les deux, Screaming for Vengeance a réussi à capitaliser sur la percée commerciale de British Steel, devenant le premier album de Priest à être certifié double platine, et atteignant le Top 20 en Amérique et au Royaume-Uni.

Avec British Steel, il se classe parmi les meilleurs et les plus importants albums de métal des années 80.


– Rob Halford (chant)
– K.k Downing (guitare)
– Glenn Tipton (guitare)
– Ian Hill (basse)
– Dave Holland (batterie)

1. The Hellion
2. Electric Eye
3. Riding On The Wind
4. Bloodstone
5. Chains
6. Pain & Pleasure
7. Screaming For Vengeance
8. You’ve Got Another Thing Comin’
9. Fever
10. Devil’s Child

Pour vous, le meilleur titre de l'album est: (3 titres Max)

View Results

Loading ... Loading ...

Stay Tuned

@Doc Olivier


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Get The Vinylestimes APP !