30 Novembre 1985 – Rough Cutt sort l’album “Rough Cutt”

Après avoir renaît des cendres de plusieurs groupes de hard rock ratés de San Diego en 1983 (dont le pré-Ratt Mickey Ratt), et après avoir contribué à quelques morceaux accrocheurs de la compilation L.A.’s Hottest Unsigned Bands, la première incarnation de Rough Cutt a été pillée par tout le monde, d’Ozzy Osbourne (qui a attrapé le guitariste Jake E. Lee) à Ronnie James Dio (qui a pincé le claviériste Claude Schnell).

C’est donc un groupe de pièces détachées, pratiquement méconnaissable par rapport à l’original, mais toujours soutenu par Dio (et dirigé par sa femme Wendy !), qui a finalement courtisé un contrat d’enregistrement de la Warner Bros. et a sorti ce premier album éponyme en 1985.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agissait pour la plupart d’excellentes pièces détachées, notamment les vétérans de Mickey Ratt, David Alford (batterie) et Chris Hager (guitare), le jeune Amir Derakh et, surtout, le chanteur Paul Shortino, dont la voix était parmi les plus soucieuses et les plus puissantes de l’époque.

1. Take Her
2. Piece Of My Heart
3. Never Gonna Die
4. Dreamin’ Again
5. Cutt Your Heart Out
6. Black Widow
7. You Keep Breaking My Heart
8. Kids Will Rock
9. Dressed To Kill
10. She’s Too Hott

Même le producteur de Judas Priest, Tom Allom, a été chargé de contribuer aux chances de succès de Rough Cutt, mais les résultats sont restés quelque peu mitigés.

Les “Take Her” et “She’s Too Hott” se sont joints à l’album “Cutt Your Heart Out” qui s’est clairement démarqué en conquérant certaines formules d’écriture de chansons avec une énergie irrépressible.

Mais en dépit de leurs refrains, leurs homologues tièdes comme “We’re Never Gonna Die”, “Black Widow” et “Dressed to Kill” ont simplement supplié pour un peu plus de feu et de rythme émotionnel.

En résumé, bien que le premier effort de Rough Cutt ait été très professionnel (et même d’une intelligence supérieure à la moyenne pour les groupes de l’époque, soyons honnêtes), ses grooves bien polis étaient juste un peu trop civilisés pour attirer en masse le consommateur typique de viande des années 1980.

Stay Tuned

@Doc Olivier


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Get The Vinylestimes APP !