👉 [Chronique] –Girlschool – Hit & Run (1981) by Denis LabbĂ©.



1. C’mon Let’s Go 
2. The Hunter 
3. Victim 
4. Kick It Down 
5. Following the Crowd 
6. Tush (ZZ Top cover) 
7. Hit and Run 
8. Watch Your Step 
9. Back to Start 
10. Yeah Right 
11. Future Flash 

Label: Bronze

Après un premier album remarquĂ© par la critique, ainsi que l’EP « Saint Valentine’s Day Massacre Â» en compagnie de Motörhead, Girlschool revient frapper encore plus fort avec ce Hit & Run plus consistant et plus homogène que le prĂ©cĂ©dent opus. Si la recette n’a pas changĂ©, les titres sont plus professionnels et alternent tempos rapides et chansons plus lentes destinĂ©es Ă  faire secouer la tĂŞte en cadence.

Dès « C’mon Let’s Go », les chevaux sont lâchés, montrant que le groupe n’a rien perdu en puissance et en rage. Si la technique n’est pas extraordinaire, elle est compensée par une envie communicative que l’on retrouve sur le bouillonnant « Victim » au riff proche du punk et de Motörhead, ce qui n’étonnera personne.

On sent d’ailleurs la présence en toile de fond du trio de Lemmy sur le puissant « Kick It Down » à la basse énorme et au rythme binaire qui s’accélère sur le refrain. La tournée en compagnie de leur mentor a nettement nourri l’écriture des quatre musiciennes. Cette folie est également présente sur « Watch Your Step » dont le riff évoque plus la vague punk anglaise que la New Wave Of British Heavy Metal.

Mais Girlschool tempère cela par un refrain mélodique typiquement métal, comme c’est aussi le cas sur le sautillant « Yeah Right », aux paroles simplistes, mais au dynamisme enthousiasmant.

A côté de ces brûlots, Girlschool est aussi capable de façonner des tempos lents comme le martial « The Hunter » au refrain presque murmuré ou le très beau « Hit and Run » aux chœurs mélodiques et au riff irrésistible.

Le groupe s’essaie aussi à la chanson d’ambiance avec la moins réussie « Back to Start », ainsi qu’au mid-tempo ravageur : « Following the Crowd » qui donne envie de taper du pied et de secouer la tête en cadence, jusqu’au refrain savamment mis en place.

On sent la progression des musiciennes également sur « Future Flash » qui apparaît comme un véritable hymne pour soulever les foules.

Afin de mieux encore saisir son public, Girlschool s’attaque avec bonheur au « Tush » de ZZ Top, y insufflant une dose de metal, ainsi qu’une part féminine originale qui fait de ce titre l’un des plus réussis de cet album, magnifié par la production de Vic Maile.

Le public ne se trompera pas sur cet album puisqu’il se placera n°5 dans les charts anglais et le single « Hit & Run » n°32, ce qui reste, à ce jour, le meilleur classement pour le groupe. Preuve de son succès, il sera invité dans la célèbre émission Top of the Pops.

@Denis Labbé



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 7

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !