IRON MAIDEN LIVE “BERCY”– 29 Novembre 1986 (Culte: le Premier Paris Bercy de la vierge de Fer) – By Dark Metal.

La tournée Européenne d’IRON MAIDEN « Somewhere On Tour » atterrit ce soir à Bercy !

Nous sommes à un tournant, Iron Maiden sort de sa triomphante tournée « World Slavery Tour» puis dans la foulée délivre son 1er album Live, le mythique  « Live After Death »  témoignage d’un groupe au sommet de sa gloire. 

Après un repos bien mérité, Maiden entre en studio pour y préparer son nouvel album devant les mener vers une nouvelle étape.

Introduisant de nouvelles sonorités avec les guitares synthés, le style s’oriente vers une musique plus progressive avec l’album « Somewhere in Time » disposant d’une production énorme et moderne. La tournée est encore une fois, un grand succès.

Si l’évolution musicale va hisser la barre encore plus haute, Maiden se doit de proposer un Show encore plus fort, plus magique, plus intense et plus ambitieux.

Place au Show Futuriste de la Vierge de Fer, dans un Paris Bercy Sold out (16 000 entrées) qui nous transporte dans un nouveau monde puissant et majestueux ; nous offrant un passage vers une quatrième dimension étoilée de multiples perspectives.

Il est 17 heures et me voilà devant le parvis du P.O.P.B. et c’est déjà l’effervescence, des centaines de canettes jonchent le sol, des milliers de Metalleux hurlent et chantent à la gloire d’Eddie (dont une immense figurine orne l’entrée du parvis, posée par les membres de Vulcain la veille) devant des passants médusés voire apeurés sous l’œil « vigilant » des CRS.

Des barrières sont en place pour filtrer et contenir la foule, mais plus l’heure s’approche plus il devient difficile pour le fameux service d’ordre KCP de canaliser l’énorme affluence qui pousse de plus en plus.

Totalement débordées, les brutes de KCP ne trouvent pas mieux que de cogner à coup de poings pour faire reculer tout le monde sous une violence assez stupéfiante !

Une fois cette dure et longue épreuve passée, j’entre enfin dans l’Arène ; la salle est littéralement bondée et je suis très impressionné ! La lumière s’éteint, l’obscurité et les cris prennent la place puis retentissent les premières mesures de « Blade Runner End Theme-Vangelis » mettant en exergue de sublimes effets lasers multicolores.

« Caught Somewhere In Time » démarre mettant le feu aux poudres, le groupe arrive provoquant une explosion de joie dans la salle qui génère dans la fosse un mouvement de foule qui me propulse sur plusieurs mètres en avant !

Arrive « 2 Minutes to Midnight » et le pari est déjà gagné, c’est le délire total dans la fosse. « Sea of Madness » suit et l’on sent que le groupe a préparé avec minutie ce concert ; tout est parfait et Maiden se donne comme jamais.

Bruce parle en Français pour annoncer et expliquer certains titres ce qui donne encore plus d’ampleur à une relation plus intime.

Sur « Children of the damned »  la foule chante en chœur avec Bruce, c’est fort, très fort !

« Stranger in a strange Land » et « Wasted years » sont magnifiques et démontrent que « somewhere in Time » possède vraiment des titres qui passent à merveille l’épreuve de la scène.

« Rime of the Ancient Mariner » est un chef d’œuvre magnifiquement interprété suivi d’un duel de guitares entre Adrian et Dave tout en symbiose qui enchaine sur le superbe « Heaven can wait » où apparait un menaçant EDDIE du futur, arme à la main sur scène sous les cris de la foule, c’est encore un moment d’anthologie !

Le public chante à l’unisson sur « Phantom of the Opera » puis le cultissime « Hallowed Be The Name » où Bruce nous  assène de « SCREAAAAM FOR ME BERCY ! ».

 Suivra une perle du 1er album, le titre mythique « Iron Maiden ». Le délire s’empare de la fosse puis deux gigantesques mains apparaissent dans lesquelles prennent place Steve Harris et Bruce Dickinson.

Le groupe remercie le public sous une salve d’applaudissements, c’est un nouveau triomphe, Bercy gronde très fort, frôlant l’hystérie collective.

C’est un Bruce ému qui vient nous remercier « pour les 16 000 fans » sous un tonnerre de Maiden, Maiden, Maiden…..   

Nous voilà au 4ème  rappel ! chose assez rare qui en dit long sur le ressenti de Steve et sa bande, enchainant « The Number of the Beast », « Run to the Hills » et « Running Free ». Cette folle soirée se termine sur un « Sanctuary » des grands soirs !

Malgré la concurrence Thrash à sa droite et la concurrence Hard US à sa gauche, Iron Maiden démontre qu’il reste le maitre du Heavy Metal en cette année 1986, le leader incontesté et incontestable de la NWOHBM.

@Franck


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.7 / 5. Vote count: 50

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

  • 82
    TRUST LIVE “BERCY”– 24/25 Septembre 1988 - By Dark Metal.Je viens vous conter une histoire se déroulant à l’époque des premiers grands festivals, bien loin de ceux d’aujourd’hui, tel le Hellfest, le Wacken, le Graspop, le Download festival etc……
    Tags: l, d, trust, album, groupe, of, maiden, concert, tour
  • 61
    Yes à Paris le 22 Mai 2020 jouera "Relayer" en entier.Figure de proue du rock progressif, YES repart en tournée à l’occasion de “The Album Series Tour” ! L’emblématique groupe jouera l’album «Relayer» dans son intégralité ainsi que leurs plus grands titres à L'Olympia vendredi 22 mai 2020 ! Stay Tuned @Olivier
    Tags: l, album, plus, groupe, tour, the, tournée, concert
  • 58
    Marko Hietala en concert à Paris !Le bassiste de Nightwish, Marko Hietala partira en tournée en 2020 pour promouvoir son nouvel album solo! Lors de cette tournée "Tour of the Black Heart" il passera par Paris pour une date unique, le 18.02 à La Machine du Moulin Rouge. Stay Tuned @Olivier
    Tags: tournée, tour, the, of, album, concert

Get The Vinylestimes APP !