👉 [Chronique] – Lamb Of God – Live In Richmond (2021) by Denis Labbé.



01. Memento Mori (Live)
02. Checkmate (Live)
03. Gears (Live)
04. Reality Bath (Live)
05. New Colossal Hate (Live)
06. Resurrection Man (Live)
07. Poison Dream (Live)
08. Routes (Live)
09. Bloodshot Eyes (Live)
10. On The Hook (Live)
11. Contractor (Live)
12. Ruin (Live)
13. The Death Of Us (Live)
14. 512 (Live)
15. Ghost Shaped People
16. Hyperthermic / Accelerate

 
Label: Nuclear Blast
 

Enregistré live en studio depuis Richmond, en Virginie, durant le confinement, ce nouvel album de Lamb Of God permet de saisir toute la puissance du groupe et de se rendre compte de l’impact de leur nouveau batteur : Art Cruz (ex Winds Of Plague, Prong et Klogr) en concert.

Evidemment, l’absence de public est un peu déstabilisante, néanmoins, en faisant fi de cela, l’auditeur passe un bon moment. En cadeau, Lamb Of God nous offre deux morceaux inédits : « Ghost Shaped People » et « Hyperthermic / Accelerate », ainsi que deux invités Jamey Jasta de Hatebreed sur « Poison Dream » et Chuck Billy de Testament sur « Routes ».

L’album débute par « Memento Mori », le deuxième single de l’album Lamb Of God (2020), un titre complexe aux nombreux changements de rythmes. On s’aperçoit alors que les Américains ont décidé de jouer leur dernier album en date dans l’ordre, comme s’ils avaient décidé d’en éprouver les morceaux.

Ce procédé est risqué, étant donné qu’en dehors des fans, peu de gens les connaissent.

En évoquant les fans, ceux-ci ont déjà pu apprécier ce concert, puisqu’il figure en bonus de la version Deluxe CD/DVD de l’album Lamb Of God, mais Nuclear Blast propose à ceux qui possèdent déjà la premier version d’acquérir ce live à part au lieu de racheter l’ensemble. Cette initiative est à souligner.

On retrouve donc sur ce live, tout ce qui fait la substance de Lamb Of God : un mélange de thrash, de heavy metal et de groove. Ainsi, des chansons comme « Checkmate », « Poison Cream » ou « Ruin », puisent dans le thrash avec une réelle volonté d’en découdre sur des rythmes syncopés ou torturés, tandis que l’excellent « Reality Bath » nous entraîne dans sa danse, là où « Resurrection Man » joue avec nos nerfs.

Art Cruz s’avère être un batteur de qualité, comme il le prouve sur le complexe « The Death Of Us », le torturé « Bloodshot Eyes » ou le furieux « Ghost Shaped People » proposé en bonus. S’il n’offre pas la même assise de Chris Adler, il possède une frappe sèche et lourde, qui convient parfaitement au groupe.

Live In Richmond est un album indispensable à tout fan de Lamb of God et va certainement devenir le témoin de l’époque Covid…

@Denis Labbé



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 16

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !