👉 [Chronique] – Paul Stanley Soul Station – Now And Then (2021) by Denis Labbé.


1. Could It Be I’m Falling In Love           
2. I Do 
3. I, Oh I          
4. Ooo Baby Baby        
5. O-O-H Child 
6. Save Me (From You) 
7. Just My Imagination (Running Away With Me)          
8. Whenever You’re Ready (I’m Here)   
9. The Tracks Of My Tears        
10. Let’s Stay Together
11. La-La — Means I Love You   
12. Lorelei       
13. You Are Everything
14. Baby I Need Your Loving

 
Label: UME
 

Les fans de Paul Stanley ne seront pas surpris de découvrir cet album d’un des deux leaders de Kiss. Son amour pour la soul et les groupes de la Motown est connu.

Il nous le prouve à travers ces quatorze titres, dont neuf reprises, qui explorent tous les spectres de la soul, avec des arrangements et des nuances inspirés par les années 1970. Vous le comprendrez, aucune trace de rock et encore moins de hard rock sur cet opus.

Commençons par les morceaux originaux. En premier lieu, « I, Oh I » remporte tous les suffrages avec son entrain soft, ses arrangements de cuivre et ce feeling propre au genre.

Paul s’y montre remarquable et prouve toutes ses qualités de compositeur. Autre jolie réussite, la rythmée « Lorelei » est teintée de pop et s’appuie à nouveau sur des chœurs et la présence d’Eric Singer au chant.

Tout aussi rythmé et teinté de blues-rock, « Save Me (From You) » est également un superbe titre, à la section rythmique omniprésente et aux arrangements de grande classe.

Chanté en duo avec une des choristes de Soul Station, « Whenever You’re Ready (I’m Here) » surprend par sa construction et son entrain. Les deux voix se marient parfaitement, tandis que sur « I Do », Paul colore sa soul de jazz, pour un rendu suave.

L’album explore tous les courants de la soul. Ainsi, il s’attaque à la detroit soul avec le « Could It Be I’m Falling In Love » de The Spinner, un groupe vocal des années 1970. Il fait de même avec « Ooo Baby Baby » de The Miracles, un groupe de la Motown, en se faisant une nouvelle fois seconder par des chœurs magnifiques. Second titre des Miracles, « The Tracks Of My Tears » est un pur titre de la Motown, avec ses influences gospel, que Soul Station parvient à rendre avec bonheur.

Autre emprunt à cette période, la magnifique « Just My Imagination (Running Away With Me) » des Temptations est agrémentée de cordes, d’une guitare jazz et de chœurs enjôleurs.

Il reprend quelques hits, comme le surprenant « O-O-H Child » des Five Stairsteps, un groupe de Detroit soul composé de cinq adolescents. Rythmée par des cuivres et par la batterie d’Eric Singer, elle s’impose comme une des belles réussites de cet album.

Même étonnement, avec « La-La — Means I Love You » des Deftonics, un groupe de Philadephia Soul, déjà repris entres autres par Prince, Todd Rundgren ou The Jackson 5. Peu percutant, il est fortement teinté de soul des années 1970 avec ses arrangements un peu jazzy. Toujours extrait de cette scène de Philadelphie, « You Are Everything » de The Stylistics est une ballade R & B un peu bateau, qu’éclaire un joli solo de guitare et des chœurs a capela.

Autre hit, mais celui-ci, incontournable, « Let’s Stay Together » d’Al Green est superbement repris. La présence d’un orgue et d’un saxophone pour épauler les cuivres et les chœurs n’est certainement pas étranger à ce rendu. L’album se termine par « Baby I Need Your Loving », un hit des Four Tops, auquel Paul Stanley et son groupe rendent hommage de la meilleure des manières.

Now And Then est une belle réussite destinée aux esprits ouverts qui ne craindront pas de sortir des sentiers battus par Kiss.

@Denis Labbé



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 16

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !