👉 [Chronique] – Lee Aaron – Emotional Rain (1994) by Denis Labbé.



1. Odds of Love
2. Baby Go Round
3. Fire in Your Flame
4. Waterfall
5. Inside
6. Raggedy Jane
7. Soul in Motion
8. Emotional Rain
9. Judgement Day
10. Heaven
11. Cry
12. Had Enough

 
Label: A&M
 

Trois ans après le succès de Some Girls Do, Lee Aaron quitte Attic pour fonder son propre label qui sera distribué par A&M. John Albani est toujours de la partie, en tant que musicien et compositeur, ainsi que coproducteur en compagnie de Lee elle-même.

A côté de cela, la chanteuse engage la section rythmique du groupe de rock alternatif Sons Of Freedom, ainsi que les guitaristes Knox Chandler et Reeves Gabrels (ex David Bowie et Tin Machine), ce qui donne un son différent de ses deux albums précédents.

Si le hard rock est toujours de mise, il est plus brut, moins habillé d’effets propres au « hair metal » qui avaient fait la réussite de Bodyrock.

Les riffs eux-mêmes sont moins épais, tandis que les refrains apparaissent comme moins grandiloquents, ce qui se précise dès le groovy « Odds of Love », plus sombre que les chansons des albums précédents, mais sans doute plus mature.

Le funk s’invite dans la construction de ces morceaux, comme sur l’excellent et dansant « Inside », nous proposant des chansons fluides, traversées par des riffs sautillants : le subtil « Judgement Day ».

Les mélodies sont toujours d’actualités, mais quittent les influences FM pour se tourner vers un rock alternatif surprenant, comme sur la très jolie « Waterfall » au refrain plein de finesse ou la magnifique « Emotional Rain » qui débute en acoustique pour mieux nous surprendre avec ses changements d’intensité.

Avec « Raggedy Jane », on atteint même des sommets, tant cette chanson est finement ciselée à l’aide de percussions, d’une guitare acoustique qui emprunte des sentes hispanisante et de la voix de Lee qui se fait tour à tour enjôleuse et puissante.

C’est également le cas sur la poignante « Cry » et son clin d’œil à « Cry Me a River » ou sur la ballade « Heaven » soutenue par une section rythmique de grande qualité.

Le hard rock est toujours de mise, mais nourri au blues sur le mélancolique « Fire in Your Flame », à la soul sur le puissant « Had Enough », à une pop funk sur l’entraînant « Soul in Motion » ou au rock alternatif sur « Baby Go Round » et son riff répétitif dont on peut apprécier le clip à l’esthétique soignée.

Cela apporte de multiples couleurs à cet album et permet à Lee Aaron de prouver l’étendue de son talent vocal en s’adaptant à tous ces univers.

Véritable réussite artistique, Emotional Rain est un échec commercial. Le nouveau virage musical, l’hégémonie du grunge et le manque de soutien d’A&M ne lui ont laissé aucune chance de toucher un large public.

Réédité en 2004, cet album mérite une (re)découverte, surtout que la version européenne contenait deux morceaux bonus

@Denis Labbé




How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 19

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !