👉 [Chronique] – Rainbow – Rising (1976) by Denis Labbé.


1. Tarot Woman
2. Run With the Wolf
3. Starstruck
4. Do You Close Your Eyes
5. Stargazer
6. A Light in the Black

 
Label: Polydor

Deux ans après son premier album, Ritchie Blackmore renvoie tous ses musiciens à l’exception du chanteur Ronnie James Dio. A la place, il engage le batteur Cozy Powell (ex Jeff Beck Group), le bassiste Jimmy Bain (ex Harlot) et le claviériste Tony Carey découvert dans un studio voisin de celui où Blackmore auditionnait de nouveaux musiciens.

Ce jeune claviériste se fait remarquer dès la longue introduction de « Tarot Woman » qui ouvre ce court album d’un peu plus de 30 minutes et durant les duels avec Richie Blackmore qui ponctuent ce superbe morceau enlevé, au son chaud et à la rythmique épaisse.

Pourtant, deux autres titres emportent tous les suffrages. C’est d’abord le groovy « Starstruck » qui donne envie de secouer la tête et de taper du pied, grâce à un riff sautillant et un refrain aisément répétable.

La voix de Dio s’accorde parfaitement à ce hard rock rythmé qui se démarque de ce que proposent les autres groupes de l’époque. Autre pépite, « Stargazer » est plus lourde et plus lente, avec ses ambiances épiques et orientales, ses longs passages instrumentaux et ses nappes de claviers.

Une fois de plus, Dio éclaire l’ensemble de toute sa classe, tandis que Richie délivre des soli de toute beauté.

Moins retenus par le grand public, les trois autres morceaux ne déméritent pas. « Run With the Wolf » est un tempo médium sur lequel Richie explore des sonorités qui vont faire l’ADN de Rainbow, alors que « Do You Close Your Eyes » est un hard rock plus brut, à la structure assez semblable à ce que le guitariste proposait dans Deep Purple.

L’orgue de Tony Carey habille l’ensemble de sonorités chaudes, pendant que Dio pose des lignes vocales complexes sur des riffs carrés.

Dernier morceau de cet album, « A Light in the Black » est un hard rock rapide, sur lequel la section rythmique abat un travail phénoménal, avant que Richie et Tony se livrent à un long duel qui occupe tout le cœur du morceau. Cet excellent titre sera repris en concert pour le plus grand bonheur des fans.

Considéré par beaucoup comme la meilleure formation de Rainbow, le quintet sort un album incontournable dans l’histoire du (hard) rock.

@Denis Labbé




How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 16

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !