👉 [Chronique] – Kiss – Alive III (1993) by Denis Labbé.



1. Creatures of the Night
2. Deuce          
3. I Just Wanna
4. Unholy
5. Heaven’s on Fire      
6. Watchin’ You
7. Domino
8. I Was Made for Lovin’ You    
9. I Still Love You
10. Rock and Roll All Nite
11. Lick It Up
12. Forever      
13. Take it Off
14. I Love It Loud
15. Detroit Rock City    
16. God Gave Rock ‘n’Roll to You II       
17. The Star-Spangled Banner

 
Label: Mercury Records

Enregistré durant la tournée Revenge sur différentes dates aux Etats-Unis, Alive III est le troisième live officiel de Kiss si on exclut la vidéo Animalize Live Uncensored (1984).

Il s’attarde donc pour une bonne partie sur la période 1982-1992, avec quelques classiques plus anciens remis aux goûts du jour. Depuis le précédent album live, la moitié du groupe a changé, puisqu’à côté de Paul Stanley et Gene Simmons, on retrouve le guitariste Bruce Kulick et le batteur Eric Singer, qui apportent une lourdeur plus metal, ce qui est accentué par la production d’Eddie Kramer.

Le premier album mis en avant est évidemment Creatures of the Night, dont le titre éponyme débute le concert de la meilleure des manières, avec une batterie énorme et des guitares explosives.

Autre grand moment, le monstrueux « I Love It Loud » sur lequel les chœurs sont supportés par le public omniprésent. Ce titre sortira d’ailleurs en single. Dans un tout autre registre, la ballade « I Still Love You » permet des moments plus intimes avec un beau solo de guitares.

L’album Revenge, bien entendu, a droit à plusieurs extraits, à commencer par le chantant « I Just Wanna » qui nous ramène aux titres des années 1970 et qui trouve toute sa force en concert.

Suit le lourd « Unholy » qui crée un vrai contraste avec son riff écrasant et son accordage bas. Le hard rock groovy « Domino » est aussi de la partie, avec ses influences southern rock qui donnent envie de taper du pied.

Le plus classique « Take it Off », présent sur certaines éditions, permet de découvrir ce titre sympathique, mais pas indispensable, alors que le single « God Gave Rock ‘n’Roll to You II », qui évoque The Who et la pop anglaise clôt ce double album de manière plus légère avec le « The Star-Spangled Banner » qui va laisser froid les non-Américains.

Le groupe passe assez rapidement sur sa période années 1970, avec les incontournables « Deuce » et « Detroit Rock City » qui ouvraient respectivement Alive ! et Alive II, et qui semblent apparaître comme des clins d’œil à la première période du groupe.

Parfaitement interprétés, ils montrent également l’évolution du groupe. Petite surprise, la présence de « Watchin’ You » issue de Hotter Than Hell qui trouve une nouvelle jeunesse dans une version différente de celle de Alive ! et qui semble plaire au public.

Evidemment leur hymne, « Rock and Roll All Nite » est également présent, ce qui ne surprendra personne, surtout pas les fans qui claquent dans les mains et chantent.

La période plus « hair metal » du groupe est éclipsée en deux titres : l’excellent « Heaven’s on Fire » et son refrain entraînant, ainsi que la bombe « Lick It Up ».

On a même droit au hit disco rock « I Was Made for Lovin’ You », mais l’album passe sous silence les albums Crazy Nights et Asylum, ce qui est bien dommage, d’autant plus que le moyen Hot in the Shade est représenté par la ballade « Forever », pas vraiment indispensable.

@Denis Labbé




How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 16

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !