👉 [Chronique] – Whitesnake – Ready An’ Willing (1980) by Denis Labbé.


1. Fool For Your Loving
2. Sweet Talker
3. Ready An’ Willing
4. Carry Your Load
5. Blindman
6. Ain’t Gonna Cry No More
7. Love Man
8. Black And Blue
9. She’s a Woman

LABEL: Atlantic/United Artist

Troisième album studio de Whitesnake, Ready An’ Willing est également le premier avec le batteur Ian Paice, ce qui signifie que trois ex-Deep Purple font alors partie du groupe.

La progression depuis Lovehunter est notable, notamment pour la section rythmique qui est plus puissante, plus équilibrée, ce qui permet d’asseoir le son hard blues qui va devenir la marque de fabrique de la période « anglaise » du groupe.

Les fans ne s’y trompent pas et plébiscitent cette formation qui est sans doute la meilleure et va durer jusqu’à Saints & Sinners (1982).

L’opus débute par l’excellent « Fool For Your Loving », un hard rock chaud, mélodique, porté par le duo de guitares Moody/Marsden et le chant envoûtant de David Coverdale.

Ce titre devient rapidement un classique, comme c’est le cas aussi pour le groovy « Ready An’ Willing », que des touches de soul teintent avec bonheur. Whitesnake propose une musique entraînante, qui nous transporte.

Les influences rock sont évidentes, notamment grâce à la présence de piano sur le boogie « Black And Blue » qui donne l’impression d’avoir été enregistré lors d’une jam et qui évoque les années 1970, tandis que « Sweet Talker » pousse le volume de ses riffs en douze mesures pour mieux conduire l’auditeur à taper du pied.

Cette tendance est aussi présente sur le rapide « She’s a Woman » qui voit Jon Lord placer des soli de claviers aux sons très différents, pendant que les guitares swinguent.

On le comprend, les musiciens connaissent leurs classiques, puisant également dans le blues pour nourrir leur hard rock. « Carry Your Load » est ainsi un morceau lent, soutenu par des claviers magistraux et la voix magique de David Coverdale.

Toujours teintées de blues, « Ain’t Gonna Cry No More » débute de manière acoustique pour embrayer sur un riff lancinant qu’éclaire un piano, alors que « Blindman » est une magnifique ballade au refrain émouvant.

Après avoir été applaudi par la critique, l’album entre dans les classements de plusieurs pays et permet au groupe de tourner pour enregistrer Live… in the Heart of the City.

En 2006, la réédition en CD permet de découvrir l’inédit « Love For Sale », un bon hard rock qui s’intègre parfaitement à cet album ainsi que quatre morceaux enregistrées en 1979au Reading Festival.

Ready An’ Willing est un album incontournable dans la discographie de Whitesnake.

@Denis Labbé





Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongé dans le metal dès l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en écrivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 11

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !