👉 [Chronique] – Tank – This Means War (1983) by Denis Labbé.



1. Just Like Something from Hell
2. Hot Lead, Cold Steel
3. This Means War
4. Laughing in the Face of Death
5. (If We Go) We Go Down Fighting
6. I (Won’t Ever Let You Down)
9. Echoes of a Distant Battle
10. Swapiyayo

Label : Music For Nation


Après l’échec de Power Of The Hunter, Algy Ward engage un second guitariste en la personne de Mick Tucker (ex-White Spirit) faisant de Tank un quatuor.

Le son du groupe en est profondément changé. C’était sans doute ce que le groupe recherchait puisque la production est confiée à John Verity (ex-Argent et Phoenix), connu pour œuvrer dans l’AOR.

La dynamique des morceaux est différente de celle des deux précédents albums. Les couches de guitares, plus nombreuses, sont également plus aériennes, ce qui donne une vraie personnalité à Tank qui avait été comparé à Motörhead lors de ses débuts.

Le heavy mélodique et puissant proposé déroute les fans, mais avec le recul, il se révèle bien plus riche que ce que le groupe avait fourni jusqu’à présent.

L’introduction futuriste aux claviers de « Just Like Something from Hell » prend tout le monde de court. On se demande si c’est le même groupe qui a sorti Filth Hounds Of Hades.

La suite nous montre que l’évolution depuis ce premier album est sensible. Si l’influence punk metal est toujours présente, notamment grâce aux riffs plaqués, les guitares sont plus mélodiques et propulsent ce morceau enjoué.

Le metal de Tank est plus soigné, moins direct et propose de longs morceaux (plus de 8 minutes pour ce premier, plus de 5 pour quasiment tous les autres). Ils auraient d’ailleurs gagné en efficacité en étant un peu raccourcis.

Malgré ça, chaque morceau est basé sur des riffs puissants, et un groove étonnant pour ce groupe qui avait commencé par des chansons directes. Ainsi « This Means War » donne envie de secouer la tête en cadence, grâce à un riff qui nous prend aux tripes pour ne plus nous lâcher.

Il en va de même avec le sautillant « Echoes of a Distant Battle » qui nous emballe avec son metal entêtant et son refrain qui donne envie de chanter avec le groupe. Si l’on s’éloigne de Motörhead, on se rapproche de groupes plus fins comme Judas Priest, sur « Hot Lead, Cold Steel », même si le batteur se montre réellement limité, ce qui nuit à l’ensemble de cet album.

On retrouve quand même la patte Tank, notamment dans les riffs et l’énergie dépensées sur le rapide « Laughing in the Face of Death » qui s’appuie sur un riff tourbillonnant et un chant éraillé.

Mais contrairement au premier album, la basse est moins présente, en raison d’un mixage un peu en retrait. Elle est néanmoins mise en avant sur l’introduction du mélodique « (If We Go) We Go Down Fighting » qui voit des chœurs répondre à Algy sur le refrain,

Tank a progressé en cherchant à insuffler davantage de feeling dans ses morceaux, tout en jouant avec les intensités sur le nuancé « I (Won’t Ever Let You Down) » sur lequel les deux guitares tissent de jolis riffs.

La version française de termine sur « Swapiyayo », une sorte de chant tribal étonnant qui ne cadre pas vraiment avec le reste de l’album.

En 2007, la réédition en CD voit l’introduction de deux morceaux jusqu’alors disponible en face B du 45t « Echoes of a Distant Battle ». « The Man Who Never Was » est un bon morceau de metal rapide, sombre, porté par un riff tourbillonnant, qui s’inscrit dans la lignée du premier album, un peu de subtilité en plus.

En revanche, « Whichcatchewedmycuckoo » semble être une improvisation punk metal au chant minimaliste et au riff groovy assez dispensable.

Mal compris à l’époque, This Means War mérite d’être (re)découvert en faisant abstraction des deux premiers albums du groupe.

@Denis Labbé




Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongé dans le metal dès l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en écrivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 15

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !