👉 [LIVE-REPORT] – 25/06 – Retro C Trop – Chateau de Tilloloy by Le Doc. 🤘

0
(0)

Avant de vous parler des différents concerts de ce 25 Juin, quelques mots sur le lieu et l’organisation.

Le château est situé sur la commune de Tilloloy, à 5 km au sud de Roye dans la Somme (Hauts de France).

Possessions des Comtes de Vermandois jusqu’à la fin du XIIème siècle, la seigneurie de Tilloloy fut détenue ensuite par des familles puissantes de la région et le domaine atteint son apogée sous le règne de Louis XIV, qui y séjourna même.

Le château actuel, construit à partir de 1645, les grandes écuries et le parc avec la longue perspective bordée de tilleuls sont achevés du temps du comte de Tilloloy. Sa chapelle qui sert encore aujourd’hui d’église paroissiale fut édifiée en 1530.

Le château devint propriété de la famille d’Hinnisdäl depuis le XVIème siècle. Le comte Henri d’Hinnisdäl fit restaurer le château dans les années 1880. Dès octobre 1914, le feu et les obus anéantissent totalement le château, l’église et l’ensemble du village.

Après la guerre, la comtesse Thérèse d’Hinnisdäl entreprit courageusement la restauration complète du domaine. Le château et son église, classés Monuments historiques, appartiennent toujours à la même famille.

Gardant le souvenir des réceptions et des fêtes grandioses qui eurent lieu autrefois au château, Tilloloy retrouve à présent sa destination première de lieu accueillant et festif !

Cette année l’organisation propose deux scènes. La principale bien sur et pour la première fois une petite scène avec des groupes locaux.

Quand à l’organisation, elle est nickel avec des bénévoles gérant parfaitement la plupart des accès et le parking.

Le seul bémol concerne juste le prix des divers artisans de la restauration.

Pour revenir aux concerts, ce samedi 25 juin, nous allons pouvoir évoluer dans différents styles ce qui n’est pas pour me déplaire.

Avec 45 minutes de retard, Manu Lanvin ouvre la fête avec les classiques de Calvin Russel. On passe un bon moment, Manu racontant son histoire avec Calvin et le choix des titres est particulièrement percutant.

A noter que la plupart des titres seront accompagnés par Pascal “Bako” Mikaelian à l’harmonica. Ce premier concert est une bonne rampe de lancement pour la suite de l’après midi.

Arrive ensuite Seasick Steve avec son look ZZ TOP crade. On découvre pas mal de titres de “Love & Peace” et surtout la collection incroyable de guitare « Boite de Cigares » de Steve.

Alors même si les titres semblent répétitifs, l’enchainement des titres sont tres agréable. Par contre, les spectateurs ne semblent pas attentifs plus que ça aux efforts de Stevie.

Ce concert c’est un mélange de guitares bricolées, de barbes blanches, de voix éraillées et d’un blues efficace !

Arrive ensuite pour moi le meilleur moment de ce festival. Status Quo. Alors oui le groupe est de plus en plus réduit mais Francis Rossi est toujours aussi en forme.

Le set est carré et je prends un grand plaisir à taper du pied en écoutant ces grands morceaux du groupe.

Caroline, Beginning Of The End lancent parfaitement le set. Que dire ensuite de cette fin avec Roll Over Lay Down, Down Down, Whatever You Want et Rock’in All Over The World.

Petit bémol la voix de Francis Rossi a parfois un peu de mal comme sur « In The Army Now ».

J’ai passé une heure agréable en pensant à notre ami Bruno.

Rival Sons prend la suite de Status Quo avec cette tournée « Pressure & Time 10 Year Anniversary ». La lourdeur des titres et la musique particulière du groupe ont du mal à décoller.

Il va de soi que le groupe est très bien, mais le choix des titres pour ce concert surprend et j’ai du mal à me projeter.

D’ailleurs un bon nombre de participants font l’impasse sur le concert pour manger. Alors oui ce groupe est fantastique, oui les titres sont supers bien joués mais j’ai du mal à suivre ce concert. A revoir dans d’autres conditions.

Pour finir, Alice Cooper arrive avec son show plus que classique. En 17 titres et une heure quinze minutes plus tard l’affaire est plié.

Sans contact particulier avec le public, le groupe et Alice nous font passer un bon moment. Pas impérissable mais très bien pour les gens qui découvrent Alice.

Hey Stoopid, Posion, Billion Dollar Babies les plus grands titres sont bien là. On a droit à un concert sans fioritures mais en roue libre.

Nita Strauss cours partout et elle est vraiment le centre d’attraction de ce concert. Tommy Henriksen restant tres en retrait.

School’s Out comme d’habitude termine le show avec dans le rôle d’Alice Cooper, Vincent « Demon » Furnier de Détroit !

Merci au Retro C Trop, aux organisateurs et aux bénévoles. Rendez-vous en 2023.

Merci à Karine, Isabelle, Elisabeth, Karine T, Thierry, Thierry M, Didier, Philou, Bastien pour cette belle journée.

Stay Tuned

@Doc Olivier


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !