👉 [Chronique] – Def Leppard – Hysteria (1987) by Denis LabbĂ©.

5
(24)


1. Women
2. Rocket
3. Animal
4. Love Bites
5. Pour Some Sugar on Me
6. Armageddon It
7. Gods of War
8. Don’t Shoot Shotgun
9. Run Riot
10. Hysteria
11. Excitable
12. Love and Affection
 
Label : Phonogram/Mercury

AprĂšs le succĂšs de Pyromania (1983) qui s’écoule Ă  plus de 10 millions d’exemplaires rien qu’aux Etats-Unis, Def Leppard retourne en studio avec John « Mutt » Lange.

Mais rien ne se passe comme prĂ©vu. EpuisĂ©, le producteur jette l’éponge aprĂšs le travail prĂ©paratoire. Il est remplacĂ© par Jim Steinman qui ne fait pas l’affaire.

En dĂ©cembre 1984, le batteur Rick Allen doit ĂȘtre amputĂ© d’un bras Ă  la suite d’un accident de voiture. Le groupe attend son retour en produisant lui-mĂȘme l’album avant que Lange ne revienne.

L’enregistrement s’étale alors sur prĂšs de trois ans pour donner naissance Ă  un monument du rock et du metal.

Car Hysteria est certainement un album charniĂšre dans l’univers du rock, avec son mĂ©lange de hard rock traditionnel : le carrĂ© « Don’t Shoot Shotgun Â» au riff trĂšs australien, de glam comme l’excellent « Armageddon It Â» ou le mĂ©sestimĂ© « Run Riot Â» sur lequel Joe Elliott s’époumone, de sons Ă©lectroniques et de gros chƓurs : « Rocket Â» aux arrangements complexes.

Surproduit pour les uns, gĂ©nial pour les autres, cet opus est une Ɠuvre monumentale qui marque son Ă©poque avec ses tubes comme « Women Â» qui lance les hostilitĂ©s grĂące Ă  un refrain irrĂ©sistible, le pop metal « Animal Â» propulsĂ© par un riff groovy et des lignes vocales finement ciselĂ©es ou la bombe « Pour Some Sugar on Me Â» qui entraĂźne tout le monde dans la danse et renvoie au « We Will Rock You Â» de Queen. Tous sont accompagnĂ©s de clips matraquĂ©s par les chaĂźnes musicales.

Le groupe explore des tempi lents ou mĂ©diums, pour mieux coller l’auditeur aux enceintes et ne plus l’en dĂ©tacher. C’est le cas du funk metal « Excitable » qui s’inscrit parfaitement dans la vague AOR de l’époque avec son rythme sautillant ou du subtil et un peu plus classique « Gods of War » au joli refrain.

Dans le mĂȘme style, « Love and Affection » est dominĂ© par des orchestrations qui permettent d’apporter de la chaleur Ă  cette composition pleine de finesses.

Deux morceaux plus doux viennent complĂ©ter l’ensemble. Tout d’abord l’excellente ballade « Love Bites Â», vĂ©ritable tube capable d’emporter n’importe quel couple dans la danse, grĂące Ă  sa montĂ©e en puissance jusqu’à un refrain convaincant, puis « Hysteria Â», plus rapide, mais aussi addictif, est construit sur des guitares claires et une batterie suave, enrobĂ©es d’une production pleine d’effets et d’arrangements.

Sept singles sortent souvent accompagnĂ©s d’inĂ©dits et de morceaux enregistrĂ©s en concert.

On retrouve ainsi le hard rock groovy « Tear it Down », le heavy « Ride into the Sun », le hard rock « I Wanna Be Your Hero » qui renvoie Ă  l’album prĂ©cĂ©dent et le heavy rapide « Ring Of Fire », tous ajoutĂ©s Ă  la rĂ©Ă©dition de 2006. Un second CD accompagne cette version. Il inclut les autres face B : extraits de concerts et versions remixĂ©es.

Hysteria s’écoule Ă  plus de 20 millions d’exemplaires aux Etats-Unis, atteint la premiĂšre place du Bilboard et entre dans les classements de nombreux pays.

En 2017, la sortie d’une version 30Ăšme anniversaire inclut le Live: In the Round, In Your Face sur deux CD supplĂ©mentaires.

@Denis Labbé





Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongĂ© dans le metal dĂšs l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en Ă©crivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 24

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !