👉 [Chronique] –Lee Aaron – Radio On! (2021) by Denis Labbé.



1. Vampin’
2. Soul Breaker
3. Cmon
4. Mama Don’t Remember
5. Radio On
6. Soho Crawl
7. Devil’s Gold
8. Russian Doll
9. Great Big Love
10. Wasted
11. Had Me at Hello
12. Twenty One

Label : Metalville

Si pour certains Européens, Lee Aaron avait disparu des radars, la chanteuse canadienne n’avait pas pour autant cessé de chanter.

Après Fire And Gasoline (2016), Diamond Baby Blues (2018) et Power, Soul, Rock n’Roll – Live in Germany (2019), voilà que sort Radio On ! un nouvel opus rock, composé d’une douzaine de titres bourrés d’énergie, de mélodies et de finesse.

Dès les premières mesures de « Vampin’ », l’auditeur se rend compte que Lee n’a rien perdu de sa voix, encore moins de sa hargne.

Puisant dans les racines du rock et du blues, elle nous livre un album complet, bourré de groove : l’excellent hard blues « Mama Don’t Remember » qui donne envie de taper du pied et de chanter ou le boogie « Russian Doll » dont le rythme sautillant nous cueille pour ne plus nous lâcher.

Entourée d’une formation énorme qui l’accompagne depuis plusieurs années, Lee Aaron explore différents chemins, passant du rock alternatif « Cmon » au refrain chantant, au blues : les savoureux « Devil’s Gold » et « Had Me at Hello », en passant par le rock « Soul Breaker » et le hard rock : « Great Big Love » avec toujours le même bonheur.

Ses récentes expériences dans le domaine du blues ou ses explorations musicales plus anciennes avec 2 Precious se perçoivent d’ailleurs sur une chanson comme « Wasted » qui mêle rock, country et blues, avec un indéniable talent et montre toutes les qualités du guitariste Sean Kelly.  

Elle se permet même une ballade au piano avec « Twenty One » qui clôt l’album de la plus belle des manières, sans jamais tomber dans le larmoyant.

On a beau passer et repasser cet album, impossible d’y découvrir la moindre faute de goût. « Radio On » est un hard rock épais et chaud, porté par une section rythmique impeccable composée de Dave Reimer à la basse et du batteur John Cody.

La voix de Lee se fait chaleureuse, accompagnée de chœurs féminins.

Tout aussi entêtant, « Had Me at Hello » mêle blues, soul et rock, pour un titre bourré de groove, dont les arrangements subtils habillent un riff irrésistible, tandis que l’entraînant « Soho Crawl » tourbillonne avec délice dès qu’on le lance, grâce à une construction originale et un enthousiasme communicatif hérité du rock alternatif et du blues-rock. Etonnamment, The Pretty Reckless n’est pas loin.

Radio On! est une excellente surprise et s’inscrit parmi les meilleures réalisations de Lee Aaron. Il ravira les amateurs de rock au sens large, tant il fait la synthèse de nombreux courants.

@Denis Labbé





Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongé dans le metal dès l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en écrivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 22

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.