👉 [Chronique] – Doctor Smoke – Dreamers And The Dead (2021) by Denis Labbé.

4.4
(56)


1. Reborn into Darkness
2. These Horrid Things
3. Waking Dreams       
4. Out of Time
5. Been Here Forever   
6. What Lies Beyond
7. Dreamers and the Dead
8. Vexed
9. The Rope
10. This Hallowed Ground
 
Label : Ripple Music

Le monde de l’underground s’enrichit de jour en jour. Il suffit de fureter un peu sur les sites musicaux pour s’en rendre compte afin d’y découvrir de petites pépites. Doctor Smoke nous vient de l’Ohio et sort son second album sept ans après The Witching Hour.

Œuvrant dans un metal ésotérique, qui puise aussi bien dans la New Wave Of Heavy Metal (Diamond Head et Demon en tête) que dans la scène actuelle (l’ombre de Ghost plane parfois sur l’ensemble) et dans l’univers dark, le groupe nous propose un bel album, puissant, alerte et inventif.

Il faut tout d’abord louer le travail des deux guitaristes, car les riffs sont recherchés : l’excellent « Out of Time » aux changements de rythmes judicieux ou « Reborn into Darkness » qui démarre cet opus de la plus belle des manières avec son groove communicatif et ses arrangements de guitares soignés.

De la même manière, la production est excellente, à la fois dynamique, profonde et suffisamment claire pour saisir chacun des instruments. La basse se taille d’ailleurs une jolie place au milieu de ce déluge de guitares.

Chaque titre nous entraîne dans un univers teinté de nostalgie, ce qu’accentue le chant déclamé de Matt Tluchowski, également chanteur et guitariste du groupe de death Cryptic Abuse.

On se laisse ainsi transporter dans cet univers riche qui puise à la fois dans le heavy metal et le hard rock, comme sur « These Horrid Things » et « Dreamers and the Dead » aux petits airs de Mercyful Fate et du Black Sabbath de la période Sabotage.

Les lignes vocales sont mélodiques, construites avec soin : « What Lies Beyond », « Waking Dreams », « Vexed » ce qui ajoute de la valeur à chaque titre. Le chant est d’ailleurs mixé un peu en avant, avec un léger écho et des couplets parfois doublés par une autre voix, ce qui se fait assez couramment de nos jours.

Pour autant, le groupe propose un univers bien à lui, qui alterne titres enlevés : la cavalcade « The Rope », morceaux torturés : le poignant « Been Here Forever » et mid-tempos angoissants : « This Hallowed Ground » pour le plus grand plaisir des amateurs de metal racé.  

 Dreamers And The Dead est un bel exemple de ce que l’on peut découvrir en fouillant un peu.

Loin des têtes d’affiche sur lesquelles une grande majorité de métalleux sans imagination se concentrent, il existe de vraies perles à dénicher. Doctor Smoke en est une.



Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongé dans le metal dès l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en écrivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 56

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !