👉 [Chronique] – Dreamcatcher “The Road So Far”(2021) by Dark Métal.

5
(49)


Track list :
Faster Higher Stronger
It’s a Good Day to Die
Thunderbird
The Woman in White
The Man Would Be God
Whitechapel 1888
The Phoenix will Rise
The World is Falling Apart

Bonus tracks
9. Silent Bloody Night
10. Mother Earth (Acoustic Version)
11. Dreamcatcher (Acoustic Version)


Chris Garrel, au chant, Bastien Lemoine guitare, d’Alexxandre Qen basse et de Thierry Thuane Batteur.


Formé en 2001, DREAMCATCHER fête son 20ème anniversaire cette année !

DREAMCATCHER s’articule autour de Chris Garrel (chant), son membre fondateur, de Bastien Lemoine (guitare), qui office également dans Steel Rangers, d’Alexxandre Qen (basse), également dans Fatal Facial et de Thierry Thuane (batterie) (précédemment dans Ghost Opera).

Au cours de son histoire, DREAMCATCHER s’est forgé une solide réputation sur scène en assurant la première partie d’artistes internationaux tels que Loudblast, Paul Di’Anno, Chariot, Freedom Call ou Blaze Bayley.

DREAMCATCHER sort aujourd’hui son troisième album intitulé « The Road So Far ».

L’artwork de la pochette semble être un clin d’œil à Saxon (une des influences du groupe) et une ode à la liberté artistique tel un phénix renaissant de ses cendres.

Je le reconnais, je ne connaissais pas DREAMCATCHER à la base, c’est donc avec une oreille vierge que j’ai écouté cet album à la production orientée NWOHBM et pleinement assumée par le groupe qui ravira les amateurs de Heavy Metal Traditionnel.

Faire du MĂ©tal en France, c’est aussi avoir beaucoup de courage et une motivation de tous les instants ; il est donc de notre devoir de saluer la performance et l’abnĂ©gation de Chris et ses musiciens pour leur passion qu’ils nous transmettent Ă  travers ce nouvel opus.

C’est donc à travers ces 8 titres incisifs et efficaces parsemés de belles ambiances sombres et harmoniques que je vous invite à découvrir un album retraçant ce beau parcours.

L’album dĂ©marre avec le percutant « Faster Higher Stronger Â», un titre direct aux riffs acĂ©rĂ©s.

« It’s a Good Day to Die Â» un autre morceau puissant et plaisant agrĂ©mentĂ© de chĹ“urs donnant de l’ampleur Ă  l’ensemble. La Basse claque et le solo est jouissif.

« Thunderbird Â»et son intro tout en harmonique assez sombre reste bien dans l’esprit de l’album.

« Whitechapel 1888 Â» est assez envoutant par son riff et son tempo plus mĂ©dium.

« The Phoenix will Rise Â» un titre Ă©nergique et « sautillant Â» au refrain entĂŞtant. ilest une des rĂ©ussites de l’album.

« The World is Falling Apart Â» commence sur un tempo lent pour mieux accĂ©lĂ©rer et distiller des riffs rageurs, sĂ»rement le titre le plus mĂ©lodique de cet album.

 A noter que trois bonus en acoustique complètent l’album :

« Silent Bloody Night Â» et son intro harmonique agrĂ©mentĂ© de percussions assez tribales amenant un chant de NoĂ«l.

“Mother Earth” et “Dreamcatcher”, eux sont tirĂ©s du deuxième album « Blood on the Snow Â» pour les fans de la première heure.

Au final, DREAMCATCHER reste fidèle au Heavy « Old School Â» et Ă  ses influences issues de la NWOHBM,  proposant des titres efficaces aux refrains accrocheurs.

Je trouve que l’ensemble manque un peu de relief et d’une production plus « moderne Â», mais cela n’est qu’un avis personnel. 

En attendant, DREAMCATCHER vous invite Ă  partager son univers Ă  travers ses vers poĂ©tiques faisant  rĂ©fĂ©rence Ă  la culture AmĂ©rindienne.

A noter que le groupe DREAMCATCHER sera en ouverture du mythique combo de la NWOHBM TYGERS OF PAN TANG au Glazart Ă  Paris le dimanche 16 Janvier 2022 Ă  19 heures.

Venez nombreux découvrir leurs nouveaux titres en live.

@Dark Metal



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 49

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !