👉 [Chronique] – Ozzy Osbourne – Bark at the Moon (1983) Denis LabbĂ©.

4.4
(56)

1. Bark at the Moon
2. You’re No Different
3. Now You See It (Now You Don’t)
4. Rock ‘n’ Roll Rebel
5. Centre of Eternity
6. So Tired
7. Slow Down
8. Waiting for Darkness


Label: Epic/CBS

AprÚs le décÚs accidentel de Randy Rhoads et la sortie du double live Speak of the Devil avec Brad Gillis aux guitares, Ozzy engage Jack E. Lee (ex Rough Cutt) et le bassiste Bob Daisley pour épauler le batteur Tommy Aldridge et le claviériste Don Airey.

Avec cette formation en partie renouvelĂ©e, il entre en studio et donne une direction plus mĂ©lodique Ă  sa musique, en accordant davantage de place aux claviers et Ă  des arrangements plus radiophoniques. La ballade « So Tired », aux consonances trĂšs Beatles, en apporte une preuve Ă©vidente, comme le fait Ă©galement la poignante chanson « You’re No Different », au refrain mĂ©lancolique.

De la mĂȘme maniĂšre, Ozzy soigne ses clips pour offrir un vĂ©ritable spectacle aux tĂ©lĂ©spectateurs, comme c’est le cas pour le film illustrant « Bark at the Moon » avec la mĂ©tamorphose du chanteur en loup-garou.

C’est d’ailleurs par cette superbe chanson que dĂ©bute la version amĂ©ricaine sortie le 15 novembre, alors que la version europĂ©enne se lance avec le heavy « Rock ‘n’ Roll Rebel » le 10 dĂ©cembre. Sur ces deux morceaux, les riffs puissants sont compensĂ©s par des lignes vocales soignĂ©es, portĂ©es par la voix hallucinĂ©e d’Ozzy.

Si Jack E. Lee ne fait pas oublier Randy Rhoads, il montre nĂ©anmoins un rĂ©el talent, aussi bien pour assĂ©ner des rythmiques efficaces, comme sur le rapide « Centre of Eternity » que pour illuminer chaque titre d’un solo inspirĂ© comme sur le hard rock : « Now You See It (Now You Don’t) ».

MĂȘme si le cĂŽtĂ© metal est teintĂ© de rock FM sur « Slow Down », les morceaux touchent l’auditeur grĂące Ă  leur lyrisme, aux refrains presque immĂ©diats et aux arrangements de grande qualité : le grandiloquent « Waiting for Darkness ».

Outre l’inversion des deux titres prĂ©cĂ©demment Ă©voquĂ©s, la version europĂ©enne possĂšde une Face B assez diffĂ©rente de la version amĂ©ricaine. « Centre of Eternity » y est appelĂ©e « Forever » sur certaines versions et « Slow Down » est remplacĂ©e par « Spiders in the Night » (raccourcie en « Spiders » par la suite), un hard rock lent et entĂȘtant, aux ambiances fantastiques.

La rĂ©Ă©dition remasterisĂ©e de l’album reprend tous les titres des deux versions en y ajoutant « One Up the ‘B’ Side », la face B du single « Bark at the Moon ».

Ce morceau trĂšs radiophonique, au refrain rĂ©pĂ©titif, n’est sans doute pas le meilleur titre publiĂ© par Ozzy Osbourne et montre la direction plus FM prise par le chanteur.

CertifiĂ© trois fois platine aux Etats-Unis, Bark at the Moon confirme la place importante d’Ozzy Osbourne dans l’industrie musicale mondiale.

@Denis Labbé




Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongĂ© dans le metal dĂšs l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en Ă©crivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 56

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !