👉 [Chronique] – Ghost – Impera (2022) – Dark Métal

4.6
(126)


“Imperium”
“Kaisarion”
“Spillways”
“Call Me Little Sunshine”
“Hunter’s Moon”
“Watcher In The Sky”
“Dominion”
“Twenties”
“Darkness At The Heart Of My Love”
“Griftwood”
“Bite Of Passage”
“Respite On The Spital Fields”

Label: Loma Vista Recordings (distribution Virgin / Universal)
Date de Sortie: 11 Mars 2022

 

« IMPERA » est le 5ème album de GHOST qui nous transporte des centaines d’années avant l’ère de la peste noire qui avait ravagé l’Europe au 14ème siècle, permettant à Papa Emeritus IV de nous plonger dans une ambiance sombre permettant la renaissance d’une nouvelle ambition musicale, à la production parfaite.

L’album démarre par « Imperium », intro martiale aux arpèges mélodiques.

« Kaisarion » pour ce premier morceau aux structures surprenantes, le tempo est enlevé, les guitares puissantes et acérées, permettant un cheminement musical dérivant sur un splendide passage « prog » à la RUSH, un refrain toujours aussi efficace. C’est d’emblée un moment fort d IMPERA.

« Spillways » débute sur des notes de piano sautillantes pour lancer ce titre assez « FM » agrémenté encore une fois d’un excellent refrain.

« Call Me Little Sunshine » révèle une ambiance lourde et sombre qui vous prend aux tripes. La trame musicale envoutante est une pure merveille. Un titre taillé pour le Live !

« Hunter’s Moon », composé pour la B.O du film Halloween Kills est un single efficace, un hit en puissance…

« Watcher In The Sky » est assez « Heavy » aux sonorités modernes et guitares syncopées, l’orchestration est une nouvelle fois au diapason !

« Twenties », L’OVNI de cet album, nous offre une intro de cuivres soutenus par des rythmes assez tribaux. Ce titre écrase tout sur son passage pour nous conduire dans une transe collective, c’est jouissif !

 « Darkness At The Heart Of My Love », l’intro aux magnifiques sonorités lance une magnifique ballade profonde et intense, sublimée par des chœurs féminins sur son final.

« Grift Wood », titre assez mélodique avec une basse qui claque et des arrangements subtils, les refrains semblent toujours aussi spontanés !

« Respite On The Spital Fields » est mélodique, aux refrains fédérateurs mais qui manque un peu de consistance sur la longueur, un titre pas très indispensable.

Et pour finir on notera deux petites interludes sans grand intérêts « Dominion » et « Bite of passage ».

« IMPERA » est un album ambitieux qui peut décontenancer l’auditeur. Il mérite plusieurs écoutes pour s’en approprier toute la puissance et sa pleine mesure. Il est plus sombre et moins « Pop Metal » que « PREQUELLE ».

Cet opus impérial ne manquera pas de déchainer les passions, « l’apanage des grands que de ne jamais laisser indifférent ! »

Tobias assume ses prises de risque pour finalement nous proposer une nouvelle expérience artistique d’une subtilité déconcertante.

GHOST se produira à l’Accor-Arena le 18 avril 2022, un évènement à ne pas Manquer !

@Dark Métal





How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.6 / 5. Vote count: 126

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !