👉 [Chronique] – Sepultura – SepulQuarta (2021) by Denis LabbĂ©.

5
(24)

01. Territory (feat. David Ellefson)
02. Cut-Throat (feat. Scott Ian)
03. Sepulnation (feat. Danko Jones)
04. Inner Self (feat. Phil Rind)
05. Hatred Aside (feat. Angélica Burns, Mayara Puertas & Fernanda Lira)
06. Mask (feat. Devin Townsend)
07. Fear, Pain, Chaos, Suffering (feat. Emmily Barreto)
08. Vandals Nest (feat. Alex Skolnick)
09. Slave New World (feat. Matthew K. Heafy)
10. Ratamahatta (feat. Joao Barone & Charles Gavin)
11. Apes Of God (feat. Rob Cavestany)
12. Phantom Self (feat. Mark Holcomb)
13. Slaves Of Pain (feat. Frédéric Leclercq & Marcello Pompeu)
14. Kaiowas (feat. Rafael Bittencourt)
15. Orgasmatron (feat. Phil Campbell)

Label : Nuclear Blast

La pandĂ©mie a conduit de nombreux artistes Ă  repenser leur art, Ă  se rĂ©inventer, voire Ă  proposer des Ɠuvres diffĂ©rentes.

C’est notamment le cas de Sepultura qui nous propose cet album composĂ© d’anciens titres et d’une reprise, enregistrĂ©s live en compagnie d’invitĂ©s, chacun Ă©tant coincĂ© chez lui. L’ensemble est Ă©tonnamment compact, novateur et propose de revisiter certains morceaux avec un rĂ©el succĂšs.

On peut ainsi se dĂ©lecter d’une version hardcore de « Territory Â» avec Dave Ellefson (ex-Megadeth) Ă  la basse, d’un monstrueux « Cut-Throat Â» en compagnie de Scott Ian (Anthrax) visiblement ravi de cette collaboration ou d’un superbe « Ratamahatta Â» avec les batteurs brĂ©siliens Joao Barone et Charles Gavin (au milieu d’un bois). L’ensemble est vraiment bien en place et permet une relecture de ces classiques.

Je dois avouer que je ne suis toujours pas un fan de la voix de Derrick Green, ce qui me permet d’apprĂ©cier d’autant plus cette magnifique version de l’instrumental « Kaiowas Â» avec Rafael Bittencourt d’Angra et l’apport de Devin Townsend qui illumine « Mask Â» aussi bien par son chant que ses lignes de guitares.

La comparaison entre son chant et celui des autres est toujours en sa dĂ©vafeur. C’est flagrant sur « Hatred Aside » oĂč Derrick Green se fait voler la vedette par AngĂ©lica Burns (Hatefulmurder), Mayara Puertas (Torture Squad) et Fernanda Lira (Crypta).

Autant dire que la prĂ©sence de Danko Jones sur « Sepulnation » Ă©teint carrĂ©ment la lumiĂšre, tant celui-ci parvient Ă  apporter du groove Ă  cette chanson. C’est assez pathĂ©tique, surtout que la voix de Green est trop souvent noyĂ©e sous des effets inutiles.

On touche carrĂ©ment le fond sur « Fear, Pain, Chaos, Suffering » partagĂ© avec la chanteuse Emmily Barreto. Et ne parlons pas de la reprise du « Orgasmatron » de Motörhead, avec Phil Campbell qui est affadi par ce manque de puissance vocale


Chaque fois qu’un autre chanteur est prĂ©sent, le morceau est magnifiĂ©.

Matt Heafy de Trivium illumine « Slave New World » par son énergie, tandis que « Slaves Of Pain » bénéficie de la présence de Marcello Pompeu des trasheurs de Korzus et par celle de Frédéric Leclercq, le guitariste de DragonForce qui propulse ce titre vers des sphÚres inexplorées par Sepultura.

D’excellents guitaristes viennent d’ailleurs placer leur technique sur cet album, comme Mark Holcomb de Periphery sur « Phantom Self Â» (un titre assez convenu extrait de Phantom Self), Alex Skolnick (Testament, Metal Allegiance) sur une version allongĂ©e de « Vandals Nest Â» (du mĂȘme album) et Rob Cavestany (Death Angel) sur « Apes Of God Â» (de l’album Roorback).

Le mĂ©lange de titre de la pĂ©riode Cavalera et de la pĂ©riode Green n’est d’ailleurs pas en faveur de cette derniĂšre pĂ©riode et le choix des morceaux n’est pas toujours judicieux.

Néanmoins, ces relectures sont intéressantes et permettent de redécouvrir le groupe.

@Denis Labbé





Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongĂ© dans le metal dĂšs l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en Ă©crivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 24

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !