👉 [Chronique] – Veonity – Elements of Power (2022) – Denis LabbĂ©.

4.4
(65)


1. Beyond the Realm of Reality
2. The Surge
3. Altar of Power
4. Elements of Power
5. Gargoyles of Black Steel
6. Dive Into the Light
7. Facing the Water
8. Blood of the Beast
9. Curse of the Barren Plains
10. Return to the Land of Light


Label: Scarlet Record
Date de Sortie: Dispo

Deux ans aprĂšs Sorrows, Veonity nous offre un cinquiĂšme album basĂ© sur un rĂ©cit initiatique cohĂ©rent, mĂȘlant fantasy, dimension parallĂšle et fin du monde. L’ensemble est soignĂ©, bien Ă©crit et placĂ© dans l’écrin d’une pochette de qualitĂ©, ce qui ne gĂąche rien.

Quant Ă  la musique, elle plonge au cƓur d’un power metal mĂ©lodique teintĂ© de nĂ©o-classicisme qui renvoie Ă  Blind Guardian, Stratovarius, Time Requiem et Reinxeed, ce qui est Ă©vident sur « Elements of Power ». Le propos est donc alerte, enjouĂ© et gorgĂ© de riffs fluides qui nous transportent.

Comme le genre le demande, les cavalcades sont omniprĂ©sentes, et ce dĂšs l’entame de « Beyond the Realm of Reality Â» qui ouvre le bal avec un rĂ©el enthousiasme, avant de poursuive sur le plus Ă©pais « The Surge Â» basĂ© sur un beau refrain et des riffs diablement efficaces. L’auditeur est immĂ©diatement conquis par les mĂ©lodies vocales, la puissance des guitares et le refrain fĂ©dĂ©rateur.

Il en va de mĂȘmes pour les excellents « Dive Into the Light Â», « Facing the Water Â» et « Return to the Land of Light Â» qui parviennent Ă  mĂȘler la fougue du metal germanique proposĂ© par Gamma Ray ou Helloween aux mĂ©lodies suĂ©doises. Ce savant amalgame crĂ©e une jolie alchimie qui nous cueille sans vouloir nous lĂącher jusqu’à la derniĂšre note de ce superbe Elements of Power.

Veonity nous livre Ă©galement des hymnes entĂȘtants qui nous emportent dans leur sarabande comme c’est le cas pour l’irrĂ©sistible « Altar of Power Â», sans aucun doute le meilleur morceau de cet album, ou « Curse of the Barren Plains Â», aux subtils arrangements de claviers. L’équilibre entre les instruments a d’ailleurs Ă©tĂ© finement travaillĂ©, ce qui permet aux claviers d’apporter de la profondeur aux guitares.

Les SuĂ©dois savent aussi durcir le ton, en alourdissant leur section rythmique pour mieux coller au thĂšme de « Gargoyles of Black Steel Â», lorsqu’ils ne ralentissent pas le tempo pour mieux nous surprendre avec le torturĂ© « Blood of the Beast Â».

Elements of Power est sans aucun doute l’une des excellentes surprises de ce dĂ©but d’annĂ©e et mĂ©rite de sortir de l’ombre et d’agrĂ©menter toute discothĂšque qui se respecte.

@Denis Labbé




Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongĂ© dans le metal dĂšs l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en Ă©crivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 65

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !