👉 [Chronique] – BLIND GUARDIAN – The God Machine (2022) – Dark Métal

4.7
(173)


01. Deliver Us From Evil (5:22)
02. Damnation (5:21)
03. Secrets Of The American Gods (7:29)
04. Violent Shadows (4:18)
05. Life Beyond The Spheres (6:03)
06. Architects Of Doom (6:21)
07. Let It Be No More (4:49)
08. Blood Of The Elves (4:38)
09. Destiny (6:47)


Label: Nuclear Blast 

12ème Album pour ce groupe emblématique de la scène « Speed/Power mélodique » à la discographie assez atypique par son approche orchestrale et ses arrangements mélodiques agrémentés d’effets multiples.

Une carrière riche proposant des albums mythiques comme « Nightfall in Middle-Earth » suivi de « A Night At The Opera “ ; des chefs-d’œuvre du Metal Symphonique.
Alors que penser du petit dernier « The God Machine » ??

« Deliver Us From Evil » premier titre de cet album démarre très fort ; du Blind Guardian en puissance au service de la mélodie et d’une certaine subtilité. Bref, ça dépote sans bourriner !

« Secrets Of The American Gods » fait de gros arrangements symphoniques et de solos atmosphériques est certainement le titre le plus “épique” de cet album qui ravira les fans de l’époque “NIME”

« Life Beyond The Spheres » un mid-tempo à l’ambiance assez sombre, soutenu par une magnifique rythmique lancinante agrémentée d’une magnifique orchestration “Voix /chœurs”.

« Architects of Doom » un titre frénétique qui envoi du lourd avec quelques connotations Thrash par instant et de superbes passages mélodiques comme seul Blind Guardian en a le secret.

« Let It Be No More », une ballade tout en subtilité, Hansi en nuance accompagné par de magnifiques chœurs jouant d’une amplitude vocale montant crescendo démontre que Blind Guardian est toujours aussi inspiré pour créer de superbes atmosphères envoutantes.

« Destiny » est un titre assez Heavy qui se révèle très efficace au final avec des rythmiques bien appuyées accompagnées de chœurs sublimes donnant une profondeur intense à ce titre.

Ce nouvel opus est finalement une nouvelle réussite, les fans de Power Metal s’y retrouveront facilement. Le style est moins orchestral que par le passé, privilégiant des compos plus directes, plus « sobres » tout en conservant l’ADN du groupe avec ses chœurs toujours à propos et des arrangements subtils et complexes agrémentés de superbes envolées de guitares inspirées et incisives.

Blind Guardian à la discographie impressionnante démontre une fois de plus qu’ il reste une des grandes références du Power Metal.
L’artwork de l’album a été dessiné par Peter Mohrbacher en rupture avec le style des pochettes précédentes.

@Dark Métal





How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.7 / 5. Vote count: 173

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.