👉 [Chronique] – Soledriver –  Return Me To Light (2023) by Denis LabbĂ©.

4.4
(65)

Le label italien Frontiers n’en est pas à sa premiùre rencontre improbable entre des musiciens que l’on n’attendait pas ensemble.

Cette fois, nous assistons au premier album enregistrĂ© par Michael Sweet (Stryper, Boston, Iconic, Sweet & Lynch) et l’une des stars du label : Alessandro Del Vecchio (Edge Of Forever, Hardline, Jorn…).

Certains vont arrĂȘter de lire cette chronique en arguant que l’addition de deux talentueux musiciens ne fait pas un groupe. Ils auront raison dans la plupart des cas. Mais pas ici.

1. Rise Again
2. Anymore
3. Pieces Of Forever
4. Hope’s Holding You
5. Spinning Wheel
6. Out Of The Dark
7. Eternal Flame
8. To Be Saved
9. Return Me To Light
10. Soul Inside
11. Wounded

AidĂ©s dans leur Ă©criture par Giancarlo Floridia, l’un des camarades de Del Vecchio dans Faithsedge, les deux comparses nous livrent un bel album d’AOR, tout en finesse et en rondeurs.

Les mélodies sont soignées, les riffs incisifs à souhait, mais pas trop, comme sur « Pieces Of Forever » dominé par une guitare lyrique et un piano délicat ou le carré « Out Of The Dark » qui est porté par la voix de Michael Sweet.

Comme sur l’ensemble de cet opus, le chanteur prouve une nouvelle fois qu’il est capable de s’adapter à de nombreux motifs.

Le mĂ©lange entre mĂ©lodie et puissance fonctionne parfaitement pour cette musique qui s’inscrit dans la lignĂ©e de Survivor et Hardline sur les titres les plus puissants, Boulevard et Drive She Said sur les autres.

Le groupe privilĂ©gie les compositions qui dĂ©mĂ©nagent comme l’ouverture « Rise Again » au riff incisif ou le groovy « To Be Saved » qui donne envie de secouer la tĂȘte aux ballades, mĂȘme si nous pouvons noter la prĂ©sence de l’intimiste « Wounded » qui n’en est pourtant pas miĂšvre.

Avec intelligence, le duo a choisi de se passer d’une boĂźte Ă  rythme. Le batteur Michele Sanna (Coma, Black Rose Maze, Primal Fear, Sunstorm
) vient donc complĂ©ter la formation et apporte Ă  ces dix morceaux un support efficace et organique, bien loin de certaines productions actuelles.

Cela est évident sur le lourd « Return Me To Light » ou sur le plus nuancé « Spinning Wheel ».

MĂȘme si Soledriver s’inscrit rĂ©solument dans notre Ă©poque, il n’hĂ©site pas Ă  explorer des sphĂšres du passĂ© avec « Eternal Flame Â» et « Hope’s Holding You Â» qui ne sont pas sans rappeler Journey, grĂące au bel Ă©quilibre entre des refrains accrocheurs, des riffs carrĂ©s et un enthousiasme communicatif.

Return Me To Light est un album recommandable aux amateurs d’AOR.

@ Denis Labbé


Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongĂ© dans le metal dĂšs l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en Ă©crivant qu’en chantant.



How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.4 / 5. Vote count: 65

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !