👉 [Chronique] – Gamma Ray – 30 Years Live Anniversary (2021) by Denis Labbé.



CD 1:
01 – Induction
02 – Dethrone Tyranny
03 – New World Order
04 – Avalon
05 – Master of Confusion
06 – Empathy
07 – Rebellion in Dreamland
08 – Land of the Free
 
CD 2:
01 – Lust for Life
02 – One with the World
03 – The Silence
04 – Armageddon
05 – Heading for Tomorrow
06 – Send Me a Sign
 
Label : Ear Music

L’année 2020 marqua les trente ans de l’existence de Gamma Ray, un anniversaire que les Allemands auraient dû fêter sur les routes. Malheureusement, ce ne fut pas possible en raison de la pandémie.

A la place, ils firent comme d’autres formations et proposèrent un concert en streaming dont voici l’enregistrement.

Pour l’occasion, le groupe a engagé Frank Beck, chanteur de Masters of Disguise et d’Almanac pour seconder Kai Hansen, ce qui épaissit les lignes vocales et permet ainsi aux chansons de bénéficier d’une force supplémentaire.

Il prend ainsi le lead en compagnie de Kai ou se contente parfois des chœurs, comme sur le second CD. On entend même Kai crier « Frank » sur « Avalon » pour que ce dernier chante.

Puisant dans sa déjà longue discographie, le groupe nous livre quatorze morceaux d’un power metal efficace, mélodique, répartis sur deux CDs dont le premier fait la part belle aux morceaux les plus récents, comme la pépite « Avalon » au refrain fédérateur et l’entraînant « Master of Confusion », tous deux extraits d’Empire of the Undead, le dernier album en date qui remonte quand même à 2014… Autant dire que le groupe nous avait manqué.

Quelques autres pièces enregistrées en ce troisième millénaire sont aussi présentes, telles que la groovy « New World Order » sur laquelle plane l’ombre de Judas Priest ou la magnifique « Empathy », qui résument parfaitement le style de Gamma Ray, à savoir de gros riffs, des mélodies vocales soignées et d’incessants changements de rythmes.

A côté de ces compositions récentes, le groupe puise dans ses albums plus anciens pour nous livrer de nouvelles versions de ces morceaux dont certains sont devenus des classiques, comme les excellents « Heading for Tomorrow » de l’album éponyme sorti en 1990, « One with the World » de Sigh No More (1991) ou encore l’incontournable « Send Me a Sign » extrait de Powerplant (1999).

Ces titres sont souvent revus en profondeur, aussi bien dans leurs lignes de chant que de guitares, sans pour autant les dénaturer. Kai Hansen et Henjo Richter se livrent d’ailleurs à de superbes duels, tandis que Ralf Scheepers rejoint ses anciens camarades sur le second CD pour redonner vie notamment à « Lust for Life », « One With the World » ou « Heading for Tomorrow », des chansons qu’il avait créées avec eux à l’époque.

Ce retour ponctuel ravira les fans qui peuvent ainsi bénéficier des deux voix sur ces titres incontournables auxquels on peut ajouter l’épique « The Silence » dans une version rallongée qui lui apporte un côté Queen et le furieux « Armageddon » dont on ne se lasse pas.

30 Years Live Anniversary est un superbe témoignage de l’histoire du groupe, et même si l’on peut regretter l’absence de public (même si on entend quelques techniciens hurler entre les morceaux) et l’absence de certains titres que l’on aurait aimé entendre, ne faisons pas la fine bouche.

La production est claire, puissante, dynamique et les titres sont tous parfaitement interprétés.

@Denis Labbé



Denis Labbé
Chroniqueur
A propos :  Ecrivain et chroniqueur, Denis a plongé dans le metal dès l’adolescence. Il a vite compris qu’il faisait moins de bruit en écrivant qu’en chantant.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 4.3 / 5. Vote count: 54

No votes so far! Be the first to rate this post.

Related Posts

Get The Vinylestimes APP !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.